Grands classiques

Les grands classiques sont des livres incontournables, et reconnus par tous comme tels. Certains ont peut-être la réputation d’être rébarbatifs, mais je ne crois pas avoir été déçue par aucun d’entre eux. L’écriture est souvent très riche, la syntaxe plus complexe que dans les romans actuels, et la concentration du lecteur est davantage sollicitée. C’est une expérience différente, dont on ressort grandi.

La Princesse de Clèves, de Madame de Lafayette

Au Bonheur des Dames, d’Émile Zola

Le Décaméron, de Boccace

Les Misérables, de Victor Hugo

Le Lys dans la Vallée, d’Honoré de Balzac

La Pierre de lune, de Wilkie Collins

Orgueil et Préjugés, de Jane Austen

Frankenstein ou le Prométhée moderne, de Mary Shelley

Les Hauts de Hurlevent, d’Emily Brontë

Splendeurs et misères des courtisanes, d’Honoré de Balzac

Oliver Twist, de Charles Dickens

Moby Dick, de Herman Melville

Don Quichotte, de Miguel de Cervantes