Une colère noire, de Ta-Nehisi Coates

Autobiographie ? Essai ? En lisant Une colère noire – Lettre à mon fils de Ta-Nehisi Coates, je ne savais pas à quoi m’attendre. J’espérais une histoire : j’ignorais qu’elle serait aussi terrible, aussi vraie et aussi révolutionnaire que le parcours de cet auteur noir américain issu des « ghettos » de Baltimore. Une colère noire, c’est à la fois la vie et les pensées de Ta-Nehisi Coates. Une jeunesse dépossédée dans des rues qui rappellent nos cités, des enfants que l’on bat par amour, des écoles qui n’apprennent rien, une université à la croisée des cultures noires… Enfance, adolescence, paternité, ce texte est celui de plusieurs possibles, mais d’un seul démon : la peur. Peur d’être battu chez...

Lire la suite

Tartuffe, de Molière

Joué pour la première fois en 1664 puis réécrit en 1669, Le Tartuffe ou l’Imposteur fait partie des pièces les plus célèbres de Molière. Elle met en scène Orgon, riche bourgeois qui a recueilli chez lui Tartuffe, dévôt rencontré à l’église. Hypocrite, séducteur, glouton, cupide, il est peu de défauts qui manquent à ce pieux individu, dont Orgon et sa mère se sont entichés. Femme, fils, fille, frère et servante ne sont pas dupes, mais s’évertuent en vain à dire la vérité : l’aveugle ne croit que ce qu’il voit lui-même. Au-delà d’une simple comédie, Tartuffe est, comme beaucoup d’œuvres de Molière, une véritable satire sociale qui n’a rien perdu de sa cinglante actualité. On peut aisément transposer la pièce à notre...

Lire la suite

Le Papillon, d’Andrus Kivirähk

Depuis que j’ai lu L’Homme qui savait la langue des serpents, je suis devenue viscéralement fan d’Andrus Kivirähk. Loin des aventures déjantées qui le caractérisent, cet auteur nous livre avec Le Papillon un roman poétique et mélancolique. Entre rêve et réalité, mensonge et légende, folkore et faits réels, Le Papillon raconte l’histoire du théâtre de l’Estonia, construit en 1913 et détruit en 1944. Satire sociale, conte drolatique, on retrouve dans ce récit tous les éléments qui ont fait le succès des précédentes œuvres de Kivirähk : Le Papillon s’en démarque également par sa douceur et sa délicatesse. Loin de la violence caricaturale et des métamorphoses improbables des Groseilles de novembre, Le Papillon est d’abord une...

Lire la suite