Le Maître et Marguerite, de Mikhaïl Boulgakov

Par une belle après-midi d’été, à Moscou, un poète et un directeur de revue littéraire débattent sur l’existence de Jésus. Un étranger aux yeux vairons se joint à leur conversation et leur relate la rencontre de Ponce Pilate et d’un certain Yeshoua Ha-Nozri comme s’il y avait personnellement assisté… Ainsi commence Le Maître et Marguerite, ultime roman de Boulgakov. À la croisée du fantastique, de la satire sociale et de l’histoire d’amour, ce récit insolite décrit les tribulations moscovites de Satan et de sa suite. La magie que certains qualifieraient de noire rivalise avec l’absurdité des lois humaines pour le plus grand bonheur du lecteur, qui se retrouve plongé dans un aventure où se croisent une multitude de...

Lire la suite

Le Capitaine Fracasse, de Théophile Gautier

Roman de cape et d’épée comme je les aime, ciselé dans le beau français du XIXème siècle, Le Capitaine Fracasse est le premier roman que je lis de Théophile Gautier. Il conte les aventures du baron de Sigognac, noble miséreux qui rejoint une troupe de théâtre par amour et finit par monter sur les planches sous le nom de capitaine Fracasse, allant à l’encontre des préjugés de son temps. Délicieusement prévisible et en même temps plein d’humour, tour à tour poétique, tragique et romantique, ponctué de somptueuses descriptions, laissez-vous emporter par ce récit dans une lecture haute en couleurs aux personnages inoubliables ! Les acteurs et figurants du Capitaine Fracasse font en effet tout le charme de cette histoire. Aux protagonistes classiques...

Lire la suite

Lanfeust de Troy, d’Arleston et Tarquin

Angoulême célèbre son 48ème Festival de la Bande Dessinée : j’y participe à ma façon en chroniquant la série Lanfeust de Troy, dessinée par Didier Tarquin et écrite par Christophe Arleston. J’ai découvert les huit tomes de cette aventure mêlant fantasy et humour il y a une éternité et j’ai tout de suite accroché. L’histoire est classique sans être dénuée d’originalité, bien dessinée mais aussi pleine de légèreté et de bonnes idées. Dans le monde médiéval de Troy, chacun naît avec un pouvoir magique parfaitement aléatoire et théoriquement unique : marcher sur l’eau, soigner toutes les blessures, attirer les mouches ou encore changer la couleur de ses cheveux, tout est possible. Nobles et paysans côtoient traîtres et trolls, et...

Lire la suite

Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, de Lemony Snicket

Trois enfants qui ont tout pour être heureux perdent dans la même journée leurs parents et leur maison dans un terrible incendie. Ainsi commence la série en treize tomes des Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, du mystérieux Lemony Snicket. Pessimiste au dernier degré, égrenant les avertissements sur les tristes événements qui attendent la fratrie, la saga a de quoi séduire. Humour, suspens, aventure, métafiction, l’auteur avait tout pour réussir : malheureusement, même les meilleurs ingrédients deviennent écœurants lorsqu’on en abuse… Quatre protagonistes animent Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, autour desquels gravite un essaim de personnages secondaires plus ou moins réussis. Violette Baudelaire, l’aînée...

Lire la suite

L’Ours est un écrivain comme les autres, d’Alain Kokor

Bande dessinée inspirée du roman éponyme de William Kotzwinkle, L’Ours est un écrivain comme les autres est tombé entre mes mains grâce à l’esprit avisé du hérisson de cheminée, correctrice inspirée et dessinatrice talentueuse. L’histoire s’ouvre avec l’incendie qui emporte dans ses flammes le manuscrit tout juste achevé d’un certain Arthur Bramhall. Deux pages plus loin et quelque temps plus tard, son deuxième écrit est dérobée par un ours. C’est le début d’un récit décalé, à la croisée de la fable et de la satire, où l’impossible est tellement crédible qu’il pourrait être réel. Brusque et muet, l’ours qui voit dans le texte volé le moyen le plus sûr d’obtenir beaucoup de miel...

Lire la suite

Le Rayon vert, de Jules Verne

Moins connu que Le Tour du Monde en quatre-vingts jours, Le Rayon vert fut publié près de dix ans plus tard, en 1882. Réunis dans mon édition Hetzel, j’ai lu les deux romans à la suite et je fus fort divertie par cette découverte imprévue. Comédie sentimentale se déroulant sur les côtes de l’Écosse, ce récit s’ouvre sur une proposition de mariage peu prometteuse, que l’héroïne élude en la conditionnant à l’observation d’un rayon vert. Phénomène optique visible seulement sur un horizon de mer dénué de nuages, voilà nos personnages partis en quête de beaux couchers de soleil au pays des brumes… Le Rayon vert met en scène un nombre de personnages assez réduit. L’histoire s’ouvre avec deux frères, jumeaux de cœur...

Lire la suite

Histoires du bon Dieu, de Rainer Maria Rilke

C’est en 1900 que paraît le recueil de nouvelles des Histoires du bon Dieu. Tout commence par une rencontre impromptue entre le narrateur et sa voisine, qui se plaint des enfants trop curieux, posant d’impossibles questions sur le nombre d’étoiles dans le ciel et les mains du bon Dieu. Le narrateur raconte alors une histoire, qu’il engage sa voisine à répéter aux petits innocents. De fil en aiguille, professeur, amis et inconnus écoutent les contes drôles, tristes ou poétiques du narrateur, qui finissent immanquablement, quoique par des voies détournées, par tomber dans les oreilles des enfants. Les Histoires du bon Dieu commencent par une reprise de la Genèse racontant le conflit entre la main droite et la main gauche du divin fondateur au moment de la création...

Lire la suite