Marcher jusqu’au soir, de Lydie Salvayre

Un auteur reconnu est invité à passer une nuit au musée Picasso, à l’occasion d’une exposition plaçant face aux œuvres du maître espagnol celles du sculpteur et peintre suisse Alberto Giacometti. Est notamment présent le monumental Homme qui marche, cet être frêle sur le point de s’écrouler, qui semble porter tous les malheurs du monde sur ses épaules voûtées et avance cependant, inébranlable, vers on ne sait quoi, le présent, l’avenir, la vie même. L’auteur en question, depuis longtemps passionné par Giacometti, est Lydie Salvayre, prix Goncourt 2014 ;  l’essai qui en résulte, Marcher jusqu’au soir, retranscrit les expériences de cette nuit au musée. La rencontre attendue n’a malheureusement pas lieu. L’Homme qui marche admiré tant de fois sur papier laisse...

Lire la suite

Super-héros : une histoire politique, de William Blanc

Essai acquis suite à la conférence de William Blanc au Salon Fantastique de Paris 2018, Super-héros : une histoire politique analyse l’évolution des États-Unis au fil de la naissance d’icônes comme Batman, Superman, Iron Man ou Wonder Woman. Loin de se résumer à des amas de clichés exaltant de manière manichéenne la toute-puissance américaine, les super-héros, souvent créés par des personnes issues de communautés juives ou noires, incarnent le rêve mais aussi les contradictions et les faiblesses d’un pays qui s’est voulu maître du monde durant le XXème siècle. Découvertes et réflexions sont au rendez-vous dans ce texte passionnant, amplement illustré, qui démontre avec brio la profondeur des surhumains costumés. Combat de l’avenir...

Lire la suite

Le Joueur d’échecs, de Stefan Zweig

Dernier roman de Stefan Zweig, publié en 1943 après le suicide de son auteur, Le Joueur d’échecs est un texte mystérieux à bien des égards. Trop court pour un roman, trop long pour une nouvelle, ce « roman d’échecs » en version originale raconte une partie d’échecs sur un bateau, entre le champion du monde en la matière et un inconnu, venu sauver à brûle pourpoint le narrateur et ses compagnons, alors en train de perdre leur deuxième partie. De cette intrigue en apparence assez plate naît une histoire haletante, pleine de rebondissements, à la croisée de la tragédie et du thriller, comme seul Zweig sait les écrire. Le Joueur d’échecs tourne autour de deux personnages, dont le passé nous est rapporté par le narrateur anonyme du récit. Mirko...

Lire la suite