Les Cygnes sauvages, de Hans Christian Andersen

Paru en 1838 et décliné en de nombreuses versions, Les Cygnes sauvages met en scène une princesse et ses onze frères. Métamorphosés en cygnes par leur maléfique belle-mère, les princes ne pourront être sauvés que si leur sœur tisse pour eux des chemises d’orties à mains nues, sans mot dire jusqu’à l’achèvement de sa tâche. Ce sortilège attirera bien des ennuis à la princesse muette, qui si elle parle sauve sa vie mais condamne ses frères à mort. Aventure, poésie, magie, Andersen a immortalisé avec le talent qu’on lui connaît ce conte populaire maintes fois décliné, où les corbeaux prennent parfois la place des cygnes. On retrouve dans Les Cygnes sauvages l’ensemble des archétypes du conte de fées : de la vertueuse princesse à...

Lire la suite

La Petite Fille aux Allumettes, de Hans Christian Andersen

La veille du Nouvel An, une fillette en haillons erre pieds nus dans les rues d’une ville enneigée, s’abrite dans un creux entre deux maisons et brûle en vain des allumettes pour se réchauffer ; le lendemain matin, son cadavre gelé sera trouvé près des brindilles noircies. À travers La Petite Fille aux Allumettes, Andersen crée en 1845 un conte inoubliable, où la douceur, l’innocence et le merveilleux de l’enfance contrastent avec la violence et l’indifférence de la réalité. D’autant plus frappant qu’il se déroule peu après Noël, fête de la famille et symbole de charité, ce récit sonne aujourd’hui encore terriblement vrai. La Petite Fille aux Allumettes désigne à la fois le titre de la fable et son personnage principal, anonyme jusqu’à la fin, fillette d’un âge...

Lire la suite

Histoires du bon Dieu, de Rainer Maria Rilke

C’est en 1900 que paraît le recueil de nouvelles des Histoires du bon Dieu. Tout commence par une rencontre impromptue entre le narrateur et sa voisine, qui se plaint des enfants trop curieux, posant d’impossibles questions sur le nombre d’étoiles dans le ciel et les mains du bon Dieu. Le narrateur raconte alors une histoire, qu’il engage sa voisine à répéter aux petits innocents. De fil en aiguille, professeur, amis et inconnus écoutent les contes drôles, tristes ou poétiques du narrateur, qui finissent immanquablement, quoique par des voies détournées, par tomber dans les oreilles des enfants. Les Histoires du bon Dieu commencent par une reprise de la Genèse racontant le conflit entre la main droite et la main gauche du divin fondateur au moment de la création...

Lire la suite

Histoires des pays d’or, de Jean Marcel

Birmanie, Laos, Viêtnam, Cambodge, Jean Marcel réunit dans ce court recueil une série de contes d’Asie. Fables à la façon d’Ésope ou récits traditionnels faisant intervenir fées, sorcières, marâtres, princes et princesses, la magie se mêle tour à tour à la comédie, au mystère ou à la tragédie pour notre plus grand plaisir. Les Histoires des pays d’or ne sont pas si éloignées des contes que Perrault et Grimm nous ont transmis : s’y ajoute une touche d’exotisme agrémentée d’illustrations bienvenues. Les personnages qui peuplent les Histoires des pays d’or sont aussi variés que plaisants. Certains s’avèrent des copies fidèles de contes occidentaux, comme Mali dont la bouche déverse non des perles et des joyaux, mais...

Lire la suite

La Métamorphose, de Franz Kafka

Publié en 1915, La Métamorphose est le premier texte de Franz Kafka que je lis. Huis-clos dépeignant dans une atmosphère empreinte d’un inquiétant réalisme la transformation de Gregor Samsa en gigantesque cafard, ce court roman met ses protagonistes aux prises avec les mouvements enfouis au plus profond de leur âme. Égoïsme, amour filial, intérêt, les sentiments affleurent, de plus en plus tranchés au fur et à mesure que l’horrible métamorphose demeure. Comment agir, comment se réorganiser et revivre alors que celui qui assurait la subsistance de la famille devient subitement impuissant ? Le père, la mère, la sœur, chacun réagit à sa manière à l’étrange destin de Gregor Samsa. Contraints par leur situation financière, il leur faut se remettre à travailler,...

Lire la suite

Maître Puce, d’E.T.A. Hoffmann

Publié en 1822, Maître Puce allie à la magie, à la poésie et à l’humour propres aux contes d’Hoffmann des personnages atypiques et plus surréalistes que jamais. Cette étrange histoire en sept chapitres narre les aventures d’un certain Peregrinus Tyss, jeune homme timide craignant les femmes, dont s’entiche une belle inconnue. Récit initiatique, acceptation de la mort, découverte de l’amour et passage à l’âge adulte : tels sont les thèmes variés que dissimule l’apparition du prince des puces, la lentille permettant de lire dans les pensées et l’énigmatique princesse Gamaheh. Réincarnations, mondes mêlés et dupliqués à l’infini, ce récit original et rocambolesque multiplie les rebondissements et les interprétations, pour le plus grand plaisir du lecteur....

Lire la suite

Princesse Brambilla, d’E.T.A. Hoffmann

Paru en 1820, Princesse Brambilla retrace les aventures du comédien Giglio Fava et de la couturière Giacinta Soardi, dans la Rome du XVIIIème siècle, en pleine période de carnaval. Victimes d’un étrange enchantement, ces deux fiancés s’entichent de personnages imaginaires et confondent rêve et réalité dans un tourbillon d’événements dont même le lecteur ne parvient pas à se dépêtrer. À travers ce conte, magie, mystère et humour s’unissent une nouvelle fois sous la plume d’Hoffmann pour tisser un éloge de la poésie, de l’amour et de la beauté de la nature, dans une ambiance toute romantique. Comme dans Le vase d’or, Princesse Brambilla multiplie miroirs, reflets et illusions. Amoureux de la princesse dont il a rêvé, Giglio...

Lire la suite