Les contes de l’Alhambra, de Washington Irving

Où classer cette œuvre aux multiples facettes ? Les contes de l’Alhambra de Washington Irving est-il assez connu pour figurer parmi les grands classiques ? J’ai préféré placer ce curieux volume, à la croisée du récit de voyage et du recueil de contes, dans la rubrique des contes et nouvelles. L’histoire qu’a vécue Washington Irving est un conte à elle seule : logé dans les appartements du gouverneur, au cœur du palais de l’Alhambra à Grenade, pendant plusieurs semaines, l’auteur de La Légende de Sleepy Hollow nous décrit les tours écarlates, les arabesques des salons et les jardins intérieurs tels qu’ils étaient en 1832. Pourrait-on ajouter l’étiquette de guide touristique à ce livre hors normes ? La première partie...

Lire la suite

Terremer, d’Ursula Le Guin

Le cycle de Terremer regroupe cinq romans et un recueil de contes, ainsi que deux nouvelles que je n’ai pas lues. Situés dans l’archipel imaginaire de Terremer, les récits d’Ursula Le Guin se centrent tour à tour sur différents personnages pour composer une vaste fresque où l’épopée dialogue avec la magie, l’humour et la poésie. Sorcier taciturne, femme magicienne, fille-dragon, prince aventureux, amants, paysans, marins et pirates se donnent la réplique au fil des histoires pour composer un univers empreint de mythes et de beauté. Cette alternance des points de vue fait toute la richesse de Terremer, dont chaque lecteur est libre de se faire une image globale à partir des détails livrées par l’auteur. Autant vous prévenir, je...

Lire la suite

Le Clan des Otori, de Lian Hearn

Trilogie puis tétralogie suivie d’une préquelle, Le Clan des Otori est une série que j’ai beaucoup appréciée. Situés dans un Japon médiéval imaginaire, les romans de Lian Hearn (alias Gillian Rubinstein) mêlent deux récits à la première personne. Au point de vue de Takeo, adolescent pacifique conduit malgré lui sur la voie du guerrier, succède celui de Kaede, jeune fille élevée en otage qui ne rêve que de regagner sa liberté. Habituellement peu friande de la focalisation interne, j’ai été happée par cette saga à l’écriture fluide et poétique. Les personnages, les us et coutumes, les paysages, tout dans l’univers de Lian Hearn m’a immédiatement dépaysée. Les clans de guerriers qui se suicident à tour de bras pour ne pas perdre...

Lire la suite