Le Vaillant Soldat de Plomb, de Hans Christian Andersen

Parfois qualifié d’intrépide ou de petit, Le Vaillant Soldat de Plomb fait partie des contes les plus connus d’Andersen. Récit à plusieurs niveaux de lecture, c’est l’une de ces fables qui laissent une impression durable sur l’imaginaire des enfants. On y suit les péripéties d’un jouet, soldat de plomb auquel il manque une jambe de naissance : il tombe amoureux d’une danseuse, qu’il pense unijambiste comme lui. Mais cela ne plaît pas au sorcier de la boîte à surprises, et voilà notre soldat jeté par la fenêtre, mis dans un bateau en papier, transporté dans les égoûts, chassé par les rats puis avalé par un poisson… Aventure, magie, poésie, mélancolie, Le Vaillant Soldat de Plomb réunit tous les ingrédients...

Lire la suite

Silverwing, de Kenneth Oppel

Trilogie découverte au hasard d’une librairie quand j’étais enfant, j’ai relu les trois tomes de la série Silverwing avec un objectif précis. Aveuglée par mon jeune âge, avais-je à tort apprécié les aventures de la chauve-souris Ombre Aile d’Argent, son combat contre la chauve-souris vampire Goth et son voyage aux Enfers pour retrouver son fils Griffon ? L’originalité d’un monde vu à travers les yeux d’une créature aussi petite et différente et de l’homme ne provenait-elle que de ma maigre expérience de lectrice à l’époque, ou bien s’agissait-il réellement d’une aventure hors des sentiers battus, déroutante et frustrante à bien des égards ? Après avoir achevé Silverwing, Sunwing et Firewing, la réponse est sans appel : Kenneth Oppel nous raconte là une fort bonne...

Lire la suite

La Petite Poucette, de Hans Christian Andersen

Adapté en dessin animé sous le nom de Poucelina, La Petite Poucette raconte l’histoire d’une fillette née dans une tulipe, qui doit son nom à sa taille proche de celle d’un pouce. Élevée par une femme aimante, enlevée par un crapaud, libérée par des poissons, emmenée par un papillon, rejetée par un hanneton, sauvée par une souris et fiancée à une taupe, de nombreuses aventures attendent la jolie et minuscule Poucette dans ce conte plein d’humour et de poésie. Si l’on y retrouve la touche de mélancolie propre à Andersen, c’est ici une fin heureuse et, une fois n’est pas coutume, dénuée de toute chrétienté qui attend notre courageuse héroïne. Poucette allie au charme de la demoiselle en détresse les vertus cardinales des...

Lire la suite