Le vase d’or, d’E.T.A. Hoffmann

Un jeune homme, le jour de l’Ascension, percute malencontreusement une vieille femme, qui l’accable de reproches étranges sonnant comme une malédiction. Ce qui dans la vie courante serait une anecdote amusante devient sous la plume d’Hoffmann un récit à la croisée du conte merveilleux, de la quête initiatique et de l’histoire d’amour. Magie et métamorphoses, quête poétique de l’idéal, combat de l’amour et du doute, Le vase d’or allie à ces qualités une ironie teintée de tendresse. Après avoir renversé le panier de la vieille, l’étudiant Anselme s’approche en effet d’un sureau à l’écart de la ville, où il entend chanter des couleuvres d’or aux yeux bleus… Illusion ou réalité ?...

Lire la suite

Les Argonautiques, d’Apollonios de Rhodes

Courte épopée composée vers le IIIème siècle avant JC, Les Argonautiques relate, en quatre chants, le voyage de Jason, de Grèce jusqu’en Colchide, pour récupérer la Toison d’or et reconquérir son trône. Afin de l’accompagner dans sa quête, Jason réunit dans la mythique nef Argô de nombreux héros, parmi lesquels le légendaire Héraclès, Pélée le père d’Achille, Orphée le poète, ou encore Castor et Pollux. Ce récit, qui relate l’une des plus anciennes épopées grecques, se déroule bien avant L’Iliade et L’Odyssée : le bateau mythique dont Athéna a présidé à la construction conduira les Argonautes jusque dans l’actuelle Géorgie, non loin de la Turquie. Ils traverseront ensuite les Balkans, l’Italie et une partie de...

Lire la suite

Eragon, de Christopher Paolini

J’avais 14 ans. C’était mon premier salon du livre : la Foire du Livre de Brive-la-Gaillarde. J’étais éblouie, des romans à perte de vue, de belles couvertures, des histoires à n’en plus finir… Alors j’ai acheté Eragon. Comme je vais au bout des choses, j’ai lu la série complète de L’Héritage. Trois tomes devenus quatre en cours de route. Aventure, magie, dragons, elfes, nains, combats épiques, cette saga contient tous les ingrédients propres à l’heroic-fantasy… Et c’est là le problème. Aucune surprise, aucune originalité, des retournements terriblement familiers à quiconque apprécie Star Wars, cette série m’a déçue du début à la fin. Les personnages sont autant d’archétypes. Eragon,...

Lire la suite

Momo, de Michael Ende

L’élégance, sans doute est-ce le mot qui définit le mieux les romans de Michael Ende. Après L’Histoire sans Fin, brillante aventure d’une grande poésie sur l’importance de la lecture et de la fantaisie, j’étais très impatiente de lire cet autre roman de cet écrivain qui est devenu l’un de mes auteurs favoris. Momo raconte l’histoire d’une petite fille orpheline, dont la particularité est de savoir écouter comme personne. Un don qui semble anodin, mais s’avérera d’une grande utilité face aux inquiétants Hommes en gris, dont le costume passe-partout dissimule un terrible secret… Aventure, poésie, métaphore, préparez-vous à découvrir Momo, ou l’étrange histoire des voleurs de temps et de...

Lire la suite

Les deux soeurs jalouses, de Schéhérazade (Antoine Galland)

Ce conte est le dernier des Mille et une nuits dans l’édition d’Antoine Galland publiée en 1881. Plus méconnu que d’autres, il n’en reste pas moins l’un de mes préférés. Comme son titre ne l’indique pas, Les deux sœurs jalouses narre les aventures des enfants d’une cadette malheureuse. Devenue épouse du sultan de Perse par un heureux souhait, cette jeune fille se retrouve victime de la jalousie de ses sœurs, qui enlèvent ses enfants à leur naissance, et prétendent au sultan que sa femme a mis au monde un chiot, un chaton et un bout de bois. Le mari crédule emprisonne et humilie publiquement sa reine pendant plusieurs années, alors que les enfants grandissent en secret chez l’intendant des jardins… Leurs ennuis...

Lire la suite

Alice au pays des merveilles, de Lewis Carroll

Après la publication de Vivre, le temps de la gloire et du doute s’achève ! Je reprends en ce début d’octobre 2018 mes chroniques hebdomadaires, en commençant par les deux chefs d’œuvre de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles et De l’autre côté du miroir, que je viens d’achever. Respectivement écrits en 1865 et en 1871, très souvent mélangés dans les adaptations cinématographiques, les deux romans du professeur de mathématiques et diacre, connu à l’époque victorienne sous le nom de Charles Lutwidge Dodgson, m’ont longtemps paru abscons. Cette deuxième lecture me les a fait redécouvrir, grâce aux notes on ne peut plus exhaustives et amusantes de Martin Gardner. Nonobstant la langue anglaise, qui reste relativement...

Lire la suite

La fille du roi de la vase, de Hans Christian Andersen

Publié en 1858, je suis tombée sur ce conte par hasard en poursuivant ma lecture des contes d’Andersen en version intégrale (merci ô mécène). Presque aussi long que La Reine des Neiges, mais bien moins célèbre, La fille du roi de la vase relate les aventures d’Helga, issue de l’union improbable du roi de la vase, tronc d’aulne aux branches marécageuses, et de la princesse d’Égypte, jeune femme d’une incomparable beauté. Tragique, poétique, mystérieux, haletant, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier ce conte qui ne ressemble à aucun autre. Belle jeune fille assoiffée de sang le jour, triste crapaud hideux la nuit, tel est en effet l’héritage de la petite Helga, sauvée par des cigognes et adoptée par des Vikings. En...

Lire la suite