À la Croisée des Mondes, de Philip Pullman

J’ai lu cette trilogie deux fois : les deux premiers tomes m’ont emballée, et le troisième m’a beaucoup déçue. C’est une œuvre riche de métaphores intéressantes, bien qu’à mon sens la fin soit en dessous du reste de l’histoire. Il n’en reste pas moins que l’écriture est fluide, et le texte agréable à lire.

J’aime beaucoup l’idée des Daemons, ces créatures qui représentent l’âme de leur propriétaire, et changent de forme tant que leur maître n’est pas devenu adulte. Ils sont le reflet d’une âme qui s’est trouvée, tout comme un enfant, de malléable qu’il est à la naissance, devient peu à peu un être fini. Les Royaumes du Nord, avec les sorcières et le personnage de Iorek, m’ont également beaucoup plu par leur contraste avec l’académie policée dont sort Lyra. L’aléthiomètre permet de connaître la vérité, mais il est composé de symboles, et son déchiffrage revêt donc forcément une part d’aléatoire, à l’image de la vérité elle-même.

Du tome 2, je retiens les mondes parallèles, du couteau pour tailler des fenêtres entre ces mondes, et des Spectres qui dévorent les adolescents dès qu’ils quittent l’enfance. Les mondes parallèles sont une possibilité géniale, car ils sont riches d’une infinité de développements possibles. Le couteau est une arme autant qu’un outil. Capable de couper n’importe quoi, de trancher la réalité elle-même, il se paye au prix du sang, deux doigts en moins pour palper le voile entre les univers. Will et Lyra font figure d’Adam et Eve redécouvrant un amour que la société de Lyra condamne à tort.

Ce qui m’a manqué dans le tome 3, c’est la cohérence entre tous ces éléments. Les Anges m’ont laissée sceptique, car ils ne sont pas immortels. L’intervention finale de l’ange Métatron me fait penser à un Deus ex machina, qui résout tous les problèmes en quelques lignes. J’ai adoré le voyage au Royaume des morts, mais je n’ai pas été convaincue par les règles qui régissent cet univers, et le sacrifice de Will et de Lyra me paraissait facile à éviter. L’histoire est tellement pleine de magie que je m’attendais à une fin plus complexe et plus haute en couleurs…

Et vous, que pensez-vous de cette trilogie ? Avez-vous été déçu par la fin, ou au contraire avez-vous adoré jusqu’au bout ? N’hésitez pas à laisser un commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − trois =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !