Le Vaillant Petit Tailleur, des frères Grimm

Qui ne clamerait pas fièrement son exploit après en avoir tué sept d’un coup ? Peu importe qu’il s’agisse de mouches, de géants ou d’hommes : nul n’ose poser la question à qui marche avec autant d’allure que le vaillant petit tailleur. Ce conte des frères Grimm met à l’honneur la ruse de son héros autant qu’il met en exergue la crédulité de ceux qui l’entourent, géants, soldats, serviteurs, paysans ou nobles. Humour et magie sont au rendez-vous dans cette fable où, pour avoir fièrement défendu sa tartine, un humble tailleur se retrouve propulsé rival de dangereux géants, chasseur redoutable et enfin prétendant au trône…

Le Vaillant Petit Tailleur conte avant tout l’histoire de son personnage éponyme. Jeune homme malin, ambitieux et non dénué d’humour, l’anonyme tailleur voit dans sa remarquable victoire sur l’armée de mouches attaquant sa tartine un signe du destin qui lui ouvre de nouveaux horizons. Autour de lui gravitent des personnages très secondaires, caractérisés par leur bêtise, leur méchanceté ou leur avarice. Chacun d’eux finit d’ailleurs victime de ses défauts, et le tailleur réussit autant grâce à son impudence qu’à sa débrouillardise : preuve si besoin était que tout reste possible à qui décide de prendre sa vie en main.

La morale du Vaillant Petit Tailleur est ainsi plurielle : l’esprit triomphe de la force brute, et l’intelligence de la bêtise, mais l’audace demeure pour moi la qualité centrale mise à l’honneur dans ce conte. Mille fois, le tailleur aurait pu perdre courage devant l’ampleur des difficultés qu’il rencontre, mais rien n’entame la confiance qu’il a soudain en ses propres capacités : plus que sa ruse, son assurance triomphe par avance de ses adversaires. Nul, jamais, n’ose questionner les mots gravés sur la ceinture du tailleur, et surtout remettre en question sa propre capacité d’interprétation… Le héros lui-même n’est-il pas le premier convaincu d’être devenu invincible ?

Et vous, avez-vous lu Le Vaillant Petit Tailleur ? Qu’en avez-vous pensé ? J’aime beaucoup l’ambiance de ce conte, légère et en même temps non dénuée de suspense, et la variété des ruses du protagoniste, dont l’attitude courageuse n’est pas sans rappeler celle de Celui qui s’en alla apprendre la peur. Si vous souhaitez lire l’histoire originale, elle est disponible gratuitement sur Tête à Modeler !

 

Illustration d'Arthur Rackham

Arthur Rackham rend très bien les poses respectives du vaillant petit tailleur et du géant, inversant les rôles à proportion de la différence de taille.

Illustration de Carl Offterdinger

La ruse du vaillant petit tailleur s’exprime à merveille dans le piège improvisé pour capturer la licorne furieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − quatorze =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !