Super-héros : une histoire politique, de William Blanc

Essai acquis suite à la conférence de William Blanc au Salon Fantastique de Paris 2018, Super-héros : une histoire politique analyse l’évolution des États-Unis au fil de la naissance d’icônes comme Batman, Superman, Iron Man ou Wonder Woman. Loin de se résumer à des amas de clichés exaltant de manière manichéenne la toute-puissance américaine, les super-héros, souvent créés par des personnes issues de communautés juives ou noires, incarnent le rêve mais aussi les contradictions et les faiblesses d’un pays qui s’est voulu maître du monde durant le XXème siècle. Découvertes et réflexions sont au rendez-vous dans ce texte passionnant, amplement illustré, qui démontre avec brio la profondeur des surhumains costumés. Combat de l’avenir...

Lire la suite

Le Joueur d’échecs, de Stefan Zweig

Dernier roman de Stefan Zweig, publié en 1943 après le suicide de son auteur, Le Joueur d’échecs est un texte mystérieux à bien des égards. Trop court pour un roman, trop long pour une nouvelle, ce « roman d’échecs » en version originale raconte une partie d’échecs sur un bateau, entre le champion du monde en la matière et un inconnu, venu sauver à brûle pourpoint le narrateur et ses compagnons, alors en train de perdre leur deuxième partie. De cette intrigue en apparence assez plate naît une histoire haletante, pleine de rebondissements, à la croisée de la tragédie et du thriller, comme seul Zweig sait les écrire. Le Joueur d’échecs tourne autour de deux personnages, dont le passé nous est rapporté par le narrateur anonyme du récit. Mirko...

Lire la suite

Animal, aux éditions Phaidon

Reçu dans le cadre d’une Masse Critique sur Babelio, Animal est un beau livre dont le sous-titre affiche d’emblée une démarche éditoriale ambitieuse : Explorer le monde zoologique. Des mammifères aux crustacés en passant par les insectes et les oiseaux, ce superbe volume mêle art et science pour le plus grand plaisir des yeux et de l’esprit. La couverture, magnifique, est à l’image de ce qui attend le lecteur : mille et une textures se superposent à des formes animales plus ou moins connues, tracées en relief sur la jaquette. Mêlant l’Histoire et la zoologie, Animal nous amène à réfléchir sur ce que représentent les animaux pour l’homme, sur nos rapports, nos conflits et nos contradictions, à travers des siècles de culture et...

Lire la suite

La leçon d’allemand, de Siegfried Lenz

Ce roman paru en 1968 met en scène la très longue introspection (560 pages) de Siggi Jepsen. Envoyé en maison de correction pour avoir volé des œuvres d’art, ce jeune homme rend copie blanche lors d’une dissertation sur « les joies du devoir ». Mis à l’isolement, sa punition consiste à rédiger le texte qu’on attend de lui. Mais Siggi Jepsen en a trop a dire, et mettra trois ans à écrire sa rédaction, qui constitue le texte de La leçon d’allemand. Il remonte le temps jusqu’en 1943, à l’époque où son père, Jens, policier sous le régime nazi, reçoit l’ordre d’interdire à son voisin et ami de peindre. Max Ludwig Nansen est pourtant un artiste reconnu, qui a même sauvé Jens de la noyade de nombreuses années...

Lire la suite

Le Crépuscule d’une idole, de Michel Onfray

J’ai entendu parler de ce livre au moment de sa sortie en 2010. Son sous-titre, L’affabulation freudienne, annonce clairement quel sera le propos de Michel Onfray : remettre Sigmund Freud et la psychanalyse à leur juste place. N’ayant jamais été convaincue de l’universalité du complexe d’Œdipe, et ne considérant absolument pas les femmes comme des hommes avortés obsédées par le pénis, j’étais curieuse d’en savoir davantage sur Freud, sa vie, les aberrations de sa pensée, les raisons de son succès. Le Crépuscule d’une idole n’a pas entièrement satisfait mes attentes : intéressant mais répétitif et manquant de chronologie, l’essai d’Onfray ne s’avère pas aussi percutant qu’il promettait...

Lire la suite

Et Nietzsche a pleuré, d’Irvin D. Yalom

Friedrich Nietzsche : philosophe de la fin du XIXème siècle, réputé pour sa pensée déconstructrice et radicale. Josef Breuer : médecin de la même époque, connu pour avoir traité le cas Anna O., premier exemple de psychanalyse par l’hypnose (qui s’est soldé par un échec total, reconnu presque un siècle plus tard). Et si ces deux hommes qui n’ont a priori rien en commun s’étaient croisés ? Tel est le postulat de départ d’Irvin D. Yalom. La rencontre entre ces deux grandes figures devient prétexte à un roman d’enseignement, qui remonte aux sources de la psychothérapie à travers le prisme de la philosophie de Nietzsche. Et Nietzsche a pleuré fait défiler une galerie de personnages ayant réellement existé. Si le philosophe semble...

Lire la suite

Une colère noire, de Ta-Nehisi Coates

Autobiographie ? Essai ? En lisant Une colère noire – Lettre à mon fils de Ta-Nehisi Coates, je ne savais pas à quoi m’attendre. J’espérais une histoire : j’ignorais qu’elle serait aussi terrible, aussi vraie et aussi révolutionnaire que le parcours de cet auteur noir américain issu des « ghettos » de Baltimore. Une colère noire, c’est à la fois la vie et les pensées de Ta-Nehisi Coates. Une jeunesse dépossédée dans des rues qui rappellent nos cités, des enfants que l’on bat par amour, des écoles qui n’apprennent rien, une université à la croisée des cultures noires… Enfance, adolescence, paternité, ce texte est celui de plusieurs possibles, mais d’un seul démon : la peur. Peur d’être battu chez...

Lire la suite