Cours familier de philosophie politique, de Pierre Manent

Cet essai est à l’origine un cours de philosophie destiné aux étudiants de Science Po. Réflexion exclusivement politique, c’est une œuvre limpide dont les explications sont si lumineuses qu’on regrette qu’elle ne soit par rééditée et mise à jour tous les ans. Pierre Manent commence par définir la démocratie comme l’art d’introduire des séparations. Séparation des pouvoirs, mais aussi division du travail ou séparation de l’Église et de l’État… La séparation la plus essentielle est celle de la science et de la vie : de la rigueur absolue de la démonstration scientifique, et de la liberté imprévisible inhérente à l’action humaine. S’ensuivent des définitions de plus en plus précises, de la notion...

Lire la suite

Dune, de Frank Herbert

Que dire de Dune ? C’est une œuvre à la fois littéraire, philosophique, écologique et psychologique. Une écriture élaborée, de belles descriptions, et une infinité de thèmes qui s’entrecroisent et dépendent les uns des autres. J’ai adoré cette complexité, et le fait que tout ne soit pas explicité : Dune n’est qu’un épisode dans une vaste Histoire qui dépasse tous les personnages et toutes les époques. On peut le situer aussi bien dans l’avenir que dans le passé, ou dans un autre présent. L’univers de Dune est incroyablement riche et complexe : paradoxalement, ses personnages m’ont semblé relativement creux. Il y a Paul, le héros tout puissant, et prophète impuissant devant les tragédies de l’avenir. Il y a...

Lire la suite

Condition de l’homme moderne, d’Hannah Arendt

Ce livre est compliqué. Inutile de se le cacher, à moins que vous soyez déjà très avancés en philosophie, cet essai risque de vous ennuyer. Je n’ai commencé à l’apprécier qu’à ma troisième lecture, et je le déconseille à quiconque n’a pas lu Luc Ferry et Yuval Noah Harari, qui sont d’excellentes introductions à toutes les œuvres philosophiques. Alors pourquoi recommander un livre aussi difficile d’accès ? Parce qu’il offre un point de vue très intéressant sur la société actuelle, que je m’efforcerai de vous expliquer en le résumant grossièrement. Arendt divise l’activité humaine en trois catégories : le labeur, la fabrication et l’action. Le labeur, ce sont toutes les activités répétitives accomplies par...

Lire la suite