Ruy Blas, de Victor Hugo

Joué pour la première fois en 1838, Ruy Blas met en scène un laquais (Ruy Blas) qui se fait passer pour un noble (Don César) à l’instigation de son maître (Don Salluste). Mais Ruy Blas se métamorphose au-delà de ce qu’escomptait Don Salluste : éloquent, il dénonce la corruption des politiciens et parvient à toucher le cœur de la Reine d’Espagne. Cependant, nous sommes en Espagne, à la fin du XVIIème siècle, et les masques doivent tomber… Tragédie, comédie, réflexion humaine et politique, on retrouve dans cette pièce de théâtre de nombreux thèmes chers à Victor Hugo. Placé malgré lui au centre d’un complot contre la Reine d’Espagne dont il est amoureux, Ruy Blas ne donne pas son nom à la pièce pour rien. D’abord hésitant,...

Lire la suite

Histoire d’un voyage fait en la terre du Brésil, de Jean de Léry

Publié en 1578, j’ai lu le récit de voyage de ce Français protestant que fut Jean de Léry dans le cadre de mes études : je n’aurais jamais découvert autrement ce texte écrit en moyen-français, relatant l’expérience de ce missionnaire parmi les indiens Tupinambas. Traité naturaliste, carnet d’ethnologie, réflexion sociologique, aventure à la Robinson Crusoé sur fond de guerres de religion, ma lecture m’a portée de surprise en surprise. J’avais peine à croire à la fin de ce récit qu’il soit paru en pleine Renaissance, mais j’ai très bien compris les raisons de son succès et de sa quadruple réédition. Jean de Léry n’a pas pensé son œuvre comme un roman ou un texte littéraire. C’est le récit autobiographique...

Lire la suite

Phèdre, de Racine

Parue en 1677, je me souviens de Phèdre pour l’avoir étudié en khâgne puis en licence de lettres modernes. Cette pièce de théâtre reprise de la mythologie grecque raconte l’histoire de la sœur d’Ariane et deuxième femme de Thésée. Alors que son époux vainqueur du minotaure est parti aux Enfers sauver l’un de ses amis, Phèdre tombe amoureuse du fils qu’il a eu d’une première union avec la reine des amazones. Tragédie éternelle que celle de l’amour sans retour, auréolé du scandale de l’inceste par alliance : rongée par la honte, dévorée par l’amour, Phèdre revit sous la plume de Racine les événements qui l’ont conduite à sa perte. Comme dans beaucoup de tragédies du Grand Siècle, la plupart des personnages de Phèdre se semblent se réduire à des archétypes. Il y a...

Lire la suite

Les Voyages de Gulliver, de Jonathan Swift

Paru en 1721, on ne connaît des Voyages de Gulliver que le séjour du marin chez les Lilliputiens. Cette aventure s’avère être la première d’une série de quatre grands voyages : aux être minuscules succèderont les géants de Brobdingnag, les amateurs d’abstraction de Laputa et les chevaux Houyhnhnms doués de raison. Chaises de cheveux, peignes en poils de barbe, églises en guise de maison, escalopes en forme de harpe, immortels irascibles, îles volantes, résurrection des morts, l’œuvre de Jonathan Swift fait la part belle à l’imaginaire… Et se livre pour notre plus grand plaisir à une satire sociale qui n’a rien perdu de son actualité. Ainsi, les Lilliputiens sont mortellement divisés avec leurs voisins sur la manière...

Lire la suite

Gargantua, de François Rabelais

Publié vers 1534, Gargantua relate la vie du père de Pantagruel, héros des quatre autres romans qui composent la série écrite par François Rabelais. Vulgaire, grotesque, satirique, merveilleux, didactique, humaniste, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier cette œuvre hors-normes, qui n’a rien perdu de son actualité. De sa naissance à son accession au trône du royaume des géants, Rabelais nous conte, dans un style vivant et moderne, la vie de celui qui, dès sa venue au monde, a réclamé « à boire »… Pour, quelques années plus tard, inventer le « torchecul ». Comique, Gargantua l’est certainement ; n’y trouveront de la sagesse que ceux qui sauront en tirer la « substantifique moelle ». Chaque personnage tient dans le roman un rôle bien...

Lire la suite