Le Tour du Monde en quatre-vingts jours, de Jules Verne

Qui n’a pas entendu parler de l’exploit que réalisa Phileas Fogg en 1872 ? Ignore-t-on que ce discret gentleman londonien, accompagné de son domestique fraîchement engagé Jean Passepartout, a accepté le pari fou d’accomplir le tour du monde en quatre-vingts jours ? Défi dont on s’amuse aujourd’hui, à l’heure où un tour du monde sans escale nécessite moins de vingt-quatre heures : gageure à l’époque du train et du bateau à vapeur, où Jules Verne écrivit l’un de ses plus célèbres romans. Multipliant pour notre plus grand plaisir les péripéties sur le chemin de Phileas Fogg et de Passepartout, Le Tour du Monde en quatre-vingts jours fait partie de ces voyages que l’on n’oublie pas. Les personnages font tout...

Lire la suite

Les Souffrances du jeune Werther, de Goethe

Roman épistolaire paru en 1774, Les Souffrances du jeune Werther est à la fois une histoire d’amour passionnée et une tragédie romantique. Livre emblématique précurseur des grands mouvements littéraires et artistiques du XIXème siècle, inspiré de faits réels, le récit de Goethe présente, à la manière d’Orgueil et Préjugés, de nombreux traits que l’imitation finira par convertir en clichés : sensibilité exacerbée à la nature, inclination pour la beauté mélancolique des nuits de pleine lune, goût marqué des épopées et des élégies de l’Antiquité, amour impossible envers une figure féminine vertueuse et idéalisée. Comme le suggère son titre, Les Souffrances du jeune Werther est centré autour d’un unique protagoniste : Werther. Jeune...

Lire la suite

Les Fourberies de Scapin, de Molière

Comédie populaire jouée pour la première fois en 1671, Les Fourberies de Scapin doit beaucoup à l’art de l’improvisation joyeuse de la commedia dell’arte. Tromperies et quiproquos se succèdent à un rythme haletant, sur une mise en scène que l’on pourrait agrémenter à l’infini de mille et uns détails savoureux, pour le plus grand plaisir des spectateurs. Durant l’absence de son père, un fils se marie en secret avec une inconnue, tandis que son ami tombe amoureux d’une Égyptienne, qu’on menace de lui enlever s’il ne paye pas une forte somme. Alors que les pères reviennent à l’improviste, Scapin use de stratagèmes plus ingénieux les uns que les autres pour aider les amants. Les personnages de cette pièce...

Lire la suite

Le Bourgeois gentilhomme, de Molière

Joué pour la première fois en 1670, Le Bourgeois gentilhomme est une comédie dans la plus pure tradition moliéresque. Le bon sens des épouses, des amants et des domestiques a ici maille à partir avec la fatuité d’un père, l’hypocrisie d’un noble et la bassesse de tous ceux qui aiment l’argent, vice commun à tant de classes sociales et d’époques. Monsieur Jourdain, bourgeois de son état, décide de prendre des cours de danse, de musique, d’escrime et de philosophie, sciences qu’il estime indispensable de maîtriser pour égaler les aristocrates auxquels il voue une admiration sans borne. Cet argument est le prétexte d’une satire sociale haute en couleurs, d’une aussi brûlante et intemporelle actualité que...

Lire la suite

Les Argonautiques, d’Apollonios de Rhodes

Courte épopée composée vers le IIIème siècle avant JC, Les Argonautiques relate, en quatre chants, le voyage de Jason, de Grèce jusqu’en Colchide, pour récupérer la Toison d’or et reconquérir son trône. Afin de l’accompagner dans sa quête, Jason réunit dans la mythique nef Argô de nombreux héros, parmi lesquels le légendaire Héraclès, Pélée le père d’Achille, Orphée le poète, ou encore Castor et Pollux. Ce récit, qui relate l’une des plus anciennes épopées grecques, se déroule bien avant L’Iliade et L’Odyssée : le bateau mythique dont Athéna a présidé à la construction conduira les Argonautes jusque dans l’actuelle Géorgie, non loin de la Turquie. Ils traverseront ensuite les Balkans, l’Italie et une partie de...

Lire la suite

Le Misanthrope, de Molière

Alceste est le nom de celui qui, si l’on en croit l’étymologie grecque du qualificatif choisi pour lui par son créateur, n’aime pas les autres hommes. Épris de la belle Célimène, il s’évertue à dénoncer auprès de qui voudra l’écouter l’hypocrisie et la fausseté qui animent le genre humain, et mettra les deux bonnes heures que dure la pièce à se rendre compte de la nature véritable de celle qu’il adore. Le Misanthrope est une œuvre à part dans le théâtre de Molière. D’un comique relatif, le texte met en relief des problématiques qu’un rien suffirait à rendre tragiques, et questionne l’un des grands fondamentaux du vivre-ensemble. Un débat soulevé en 1666 qui n’a rien perdu de son actualité… Dès la première scène, Le Misanthrope s’annonce moins drôle que les autres...

Lire la suite

Les Liaisons dangereuses, de Choderlos de Laclos

Publié en 1782, Les Liaisons dangereuses est l’unique roman de Choderlos de Laclos. Histoire d’amour sulfureuse mêlant les chemins de l’ambition, de la trahison, de l’innocence et du bonheur, ce roman épistolaire à sept voix fait intervenir autant de personnages dont le lecteur reste libre de se faire sa propre opinion. Satire d’une époque ou réflexion sur l’amour ? Dénonciation du libertinage amoureux ou éloge de la libre pensée ? Ce militaire à la carrière avortée, essayiste et mathématicien que rien ne destinait à l’écriture de l’un des premiers best-sellers de l’Histoire, laisse bien des questions en suspens derrière une fin qui n’a de simple que l’apparence. Sept plumes se donnent la réplique pour composer Les Liaisons dangereuses. Il y a...

Lire la suite