Apprendre à vivre, de Luc Ferry

Géniale initiation à la philosophie, Apprendre à vivre est à mettre entre toutes les mains. Écrit dans une langue limpide et illustré d’exemples très parlants, cet essai est à la fois une réflexion qui se suffit à elle-même, et une ouverture sur les chefs d’œuvres philosophiques du passé.

Divisé en cinq parties, qui reprennent les grandes étapes de l’histoire de la philosophie, Apprendre à vivre explique sans jargon chaque âge de l’histoire des idées. Les chapitres suivent toujours le même plan, ce qui permet de voir très concrètement en quoi chaque philosophie répond, reprend et contredit celles qui l’ont précédée.

Il y a la théorie, la manière dont fonctionne le monde. Est-il chaos de forces qui s’entrechoquent, ou harmonie divine préétablie ?
Il y a la morale, les règles que l’on déduit de ce fonctionnement. Quelle est la bonne manière de se comporter envers autrui ? L’injustice naturelle doit-elle être approuvée ou combattue ?
Enfin, il y a la question du salut, objet ultime de toute quête philosophique. Comment peut-on vivre en sachant que l’on va mourir, et que ceux que l’on aime mourront peut-être avant nous ? Comment vaincre la peur de la mort ?

Cinq grandes réponses ont été apportées à ces questions, cinq philosophies qui s’incarnent dans des époques historiques précises. Histoire de la pensée et histoire de l’humanité, Apprendre à vivre est, autant que Sapiens, un livre incontournable, dont on ressort grandi et éclairé.

Et vous, connaissez-vous Luc Ferry ? De lui, j’ai également lu Homo Aestheticus, histoire de l’art à travers la notion de beauté, aussi clair et passionnant qu’Apprendre à vivre. N’hésitez pas à donner votre avis ici ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × quatre =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !