Sapiens, de Yuval Noah Harari

Quand je lis une œuvre philosophique, j’ai pour habitude de souligner les passages que j’estime particulièrement intéressants. Avec Sapiens je n’ai rien souligné… Parce que tout le livre est absolument génial. Chaque ligne de l’œuvre de Yuval Noah Harari est un délice. Le texte est limpide, drôle, illustré d’exemples très parlants. Sa brève histoire de l’humanité est divisée en quatre parties, qui correspondent aux grandes phases de l’évolution humaine : la révolution cognitive, la révolution agricole, l’unification de l’humanité et la révolution scientifique. Comment, des chasseurs-cueilleurs originels, isolés en petits groupes d’une centaine d’individus, en sommes-nous arrivés à 7 milliards...

Lire la suite

Les Misérables, de Victor Hugo

Ce roman est le seul qui m’ait fait pleurer. J’ai mis trois jours à me remettre de la fin, et j’en ai rêvé deux nuits. Aucun autre livre ne m’a autant marquée. Est-il besoin de le résumer ? Peut-on raconter des personnages comme Jean Valjean, Cosette, Fantine et Javert ? Cosette est presque entrée dans le dictionnaire, tant elle représente à la perfection l’enfant martyr. Mais ces personnages ne sont pas des stéréotypes, et c’est pour cette raison qu’ils ont marqué autant de générations de lecteurs. Cosette adulte devient coquette, Javert est un homme profondément droit ; seuls Fantine et Jean Valjean ont le cœur véritablement bon. Ils souffrent pourtant, plus qu’aucun autre personnage des Misérables, et c’est...

Lire la suite

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

Qui ne connaît pas Scarlett O’Hara ? Autant en emporte le vent pourrait figurer sans honte au rayon des Grands Classiques, mais c’est finalement dans la rubrique Réaliste / Historique que j’ai préféré l’inscrire. Publié en 1936, l’unique roman de Margaret Mitchell est une fresque historique du Sud des États-Unis à l’époque de la guerre de Sécession : avant, pendant, après, il donne à voir l’évolution de toute une société. Vous avez sûrement vu le film exceptionnel qui en a été tiré. Le livre a cela de plus que Scarlett a deux maris et deux enfants avant Rhett et Bonnie, et le lecteur a plus de temps que le spectateur pour se plonger dans le Sud du milieu du XIXème siècle, esclavagiste, en guerre, en reconstruction. La...

Lire la suite

De la démocratie en Amérique, d’Alexis de Tocqueville

De la démocratie en Amérique comporte deux tomes. Le premier est centré sur l’Amérique du XIXème siècle et ses institutions, comparativement à celles de la France à la même époque. Le deuxième explore davantage les principes de la démocratie, notamment l’égalité de tous et ce qui en découle. J’ai adoré cette analyse claire et visionnaire de la démocratie, d’une actualité toujours aussi brûlante, et parsemée de traits d’humour. Le style de Tocqueville est limpide, fluide et précis. De nombreux exemples ponctuent ses démonstrations : c’est de la philosophie oui, mais de la philosophie intelligente et pragmatique. Saviez-vous que l’on se suicidait beaucoup moins avant la Révolution ? Chacun savait dès sa naissance ce à quoi il pouvait aspirer, et n’entretenait...

Lire la suite

L’Allée du Roi, de Françoise Chandernagor

L’Allée du Roi conte la vie de Madame de Maintenon, deuxième épouse du roi Louis XIV. Après avoir lu ce livre, j’en ai beaucoup voulu à mes professeurs de ne jamais m’avoir révélé que Louis XIV s’était marié en secret. Les manuels d’histoire ne retiennent de lui que son premier mariage avec Marie-Thérèse d’Autriche, ses guerres et la révocation de l’édit de Nantes. Ces connaissances lointaines prennent vie quand on apprend que ce grand roi a contracté un deuxième mariage secret, et que son épouse naquit dans une prison. C’est bien l’histoire de cette femme exceptionnelle, qui s’est hissée au sommet de la société grâce à son intelligence et à son ambition, que nous conte L’Allée du Roi. Portrait d’une femme remarquable, maniant la plume avec brio, passionnée...

Lire la suite