La Pierre de lune, de Wilkie Collins

La Pierre de lune est un classique de la littérature anglaise du XIXème siècle. Le titre désigne un diamant mythique, offert à une jeune fille pour son anniversaire, et volé la nuit même ; le roman raconte l’enquête pour retrouver ce trésor. J’aime beaucoup Wilkie Collins, dont j’ai également lu La Femme en blanc : ses romans sont à la croisée du policier et du romantisme, et suivent toujours un rythme haletant, publication en feuilleton oblige.

Ce sont les changements de narrateur que j’ai le plus appréciés dans La Pierre de lune. Cette grande variété de tons allie humour, ironie, poésie et suspens, et fait que l’on ne s’ennuie jamais. L’histoire commence avec le majordome d’une riche famille, dévoré malgré lui de curiosité et fin observateur de la société. Puis elle se poursuit sous la plume d’une vieille fille, grenouille de bénitier, acariâtre et tout aussi curieuse. C’est ensuite la sobriété d’un notaire, la rationalité d’un médecin et la fougue d’un amant qui se succèdent dans le même but : retrouver le diamant.

Au-delà de cet objectif évident, le but de l’histoire est aussi de comprendre le lien de cause à effet qui est à l’origine de la disparition de la Pierre de lune, et de quantité d’autres événements tragiques qui l’entourent. Chaque personnage s’astreint à ne conter que ce dont il a été directement témoin : l’enquête est donc avant tout humaine, et le lecteur n’a jamais accès à la vérité omnisciente d’un personnage. C’est à lui de se forger une image de chacun, à partir des opinions véhiculées par les différents narrateurs. Exercice intéressant, qui n’est pas sans rappeler Une place à prendre, de J.K. Rowling, à ceci près qu’au lieu d’une ville, c’est la poursuite d’un diamant qui rassemble les personnages.

Et vous, connaissez-vous Wilkie Collins ? Qu’avez-vous lu de lui et qu’en pensez-vous ? Je lirai  vos commentaires avec plaisir 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 2 =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !