Terremer, d’Ursula Le Guin

Le cycle de Terremer regroupe cinq romans et un recueil de contes, ainsi que deux nouvelles que je n’ai pas lues. Situés dans l’archipel imaginaire de Terremer, les récits d’Ursula Le Guin se centrent tour à tour sur différents personnages pour composer une vaste fresque où l’épopée dialogue avec la magie, l’humour et la poésie. Sorcier taciturne, femme magicienne, fille-dragon, prince aventureux, amants, paysans, marins et pirates se donnent la réplique au fil des histoires pour composer un univers empreint de mythes et de beauté. Cette alternance des points de vue fait toute la richesse de Terremer, dont chaque lecteur est libre de se faire une image globale à partir des détails livrées par l’auteur. Autant vous prévenir, je...

Lire la suite

Le Clan des Otori, de Lian Hearn

Trilogie puis tétralogie suivie d’une préquelle, Le Clan des Otori est une série que j’ai beaucoup appréciée. Situés dans un Japon médiéval imaginaire, les romans de Lian Hearn (alias Gillian Rubinstein) mêlent deux récits à la première personne. Au point de vue de Takeo, adolescent pacifique conduit malgré lui sur la voie du guerrier, succède celui de Kaede, jeune fille élevée en otage qui ne rêve que de regagner sa liberté. Habituellement peu friande de la focalisation interne, j’ai été happée par cette saga à l’écriture fluide et poétique. Les personnages, les us et coutumes, les paysages, tout dans l’univers de Lian Hearn m’a immédiatement dépaysée. Les clans de guerriers qui se suicident à tour de bras pour ne pas perdre...

Lire la suite

Le bizarre incident du chien pendant la nuit, de Mark Haddon

Que peut bien cacher un tel titre ? Une histoire comique, me direz-vous, un de ces romans légers dont la narration s’élabore autour d’un enchaînement cocasse de circonstances improbables. Si le récit de Mark Haddon s’achève sur une impression bienheureuse, l’action n’a pourtant rien d’extraordinaire. Narré à la première personne, Le bizarre incident du chien pendant la nuit raconte l’histoire d’un jeune garçon qui veut mener l’enquête sur la mort du caniche de sa voisine. Il se dispute avec son père, fait un voyage en train et résout finalement l’énigme du meurtre. Banal, à ceci près que Christopher Boone, notre héros, est autiste. Surdoué en mathématiques, il déteste qu’on le touche et adore les...

Lire la suite

Gudú, le roi oublié, d’Ana María Matute

Autant vous l’annoncer tout de suite, cet article va s’avérer long et frustrant. Long parce que je vais vous raconter par le menu Gudú, le roi oublié, frustrant parce que vous ne pourrez jamais le lire, vu que ce roman espagnol n’est pas traduit en français. Je l’ai découvert lors d’un voyage à Barcelone : il m’a été conseillé par la personne chargée de me faire passer le test de niveau dans l’école où j’allais rester deux semaines. Dernière information avant de plonger dans cette histoire formidable : Ana María Matute siège à l’Académie royale d’Espagne, elle a reçu de nombreux prix et pourrait bien finir par obtenir le Nobel. C’est donc un auteur à lire (treize de ses œuvres ont été...

Lire la suite

Le monde selon Garp, de John Irving

Ce roman de John Irving est une longue chaîne de hasards, tour à tour drôles, incongrus, tendres ou violents, qui forment la vie de T. S. Garp. De sa naissance à sa mort, nous suivons ce garçon, qui s’essaye à la lutte par curiosité avant de devenir écrivain par amour. Autour de lui gravitent sa femme, sa mère, ses enfants et quantité de personnages secondaires ; chacun représente à lui seul à un art de vivre. Tous évoluent autour de la même problématique : qu’est-ce que l’amour et comment doit-il se vivre ? Comment peut-on le trouver, le perdre puis avoir la force de le rechercher à nouveau ? Le monde selon Garp n’est peut-être pas un roman réaliste au sens classique du terme. Il accumule trop d’absurdités, trop de violences pour...

Lire la suite

Oliver Twist, de Charles Dickens

Qui ne connaît pas, au moins de réputation, ce célèbre roman de Charles Dickens ? De même qu’ Orgueil et Préjugés, Oliver Twist est une œuvre fondatrice, dont les rouages ont été maintes fois imités, et la qualité rarement égalée. À l’archétype de l’orphelin maltraité s’ajoute la dénonciation engagée de la société victorienne, dépeinte avec une ironie féroce. Pas de critique directe, mais des dialogues maîtrisés, dans lesquels les personnages révèlent toute leur monstruosité avec un naturel désarmant, et des descriptions sobres, qui laissent le lecteur seul juge des atrocités dont est victime Oliver au fil du roman. D’Oliver Twist, je retiens l’affreuse hypocrisie du gras Mr. Bumble, affamant sans vergogne les enfants de...

Lire la suite

Le Château de Hurle, de Diana Wynne Jones

J’ai lu ce roman après avoir vu Le Château ambulant, de Hayao Miyazaki, qui en est tiré. Mon avis ? Un livre drôle, astucieux, bien écrit et parfaitement cohérent, qui se dévore et que j’ai préféré au film des studios Ghibli. Nous suivons l’histoire de Sophie, fille aînée d’un chapelier, consciencieuse, intelligente, belle sans le savoir et possédant bien d’autres dons, qui seraient restés ignorés si la Sorcière du Désert ne l’avait pas transformée sans raison en vieille femme. C’est pour lever la malédiction qui la frappe (et pour passer la nuit) que Sophie pénètre dans le château ambulant. Elle y rencontre deux personnages plutôt originaux : Hurle, puissant sorcier, narcissique et irresponsable comme un adolescent, et...

Lire la suite