Les frères Sisters, de Patrick deWitt

J’ai lu The Sisters Brothers il y a quelque temps déjà. Les frères Sœurs, pourrait-on traduire, ce titre m’a intriguée autant que la première de couverture, qui annonce d’office l’ambiance western. Ce roman de Patrick deWitt raconte l’histoire de deux frères, deux malfrats de sinistre réputation, au service d’un homme qui se surnomme le Commodore. Ce dernier les fait traverser l’Oregon et la Californie pour tuer un certain Hermann Kermit Warm, qu’il accuse de vol. C’est le début d’un voyage à la fois comique et tragique, qui nous fait parcourir avec une certaine fraîcheur l’Ouest américain de 1851. L’histoire est racontée du point de vue d’Eli, le plus pacifique des deux frères. Si...

Lire la suite

Le bizarre incident du chien pendant la nuit, de Mark Haddon

Que peut bien cacher un tel titre ? Une histoire comique, me direz-vous, un de ces romans légers dont la narration s’élabore autour d’un enchaînement cocasse de circonstances improbables. Si le récit de Mark Haddon s’achève sur une impression bienheureuse, l’action n’a pourtant rien d’extraordinaire. Narré à la première personne, Le bizarre incident du chien pendant la nuit raconte l’histoire d’un jeune garçon qui veut mener l’enquête sur la mort du caniche de sa voisine. Il se dispute avec son père, fait un voyage en train et résout finalement l’énigme du meurtre. Banal, à ceci près que Christopher Boone, notre héros, est autiste. Surdoué en mathématiques, il déteste qu’on le touche et adore les...

Lire la suite

Le monde selon Garp, de John Irving

Ce roman de John Irving est une longue chaîne de hasards, tour à tour drôles, incongrus, tendres ou violents, qui forment la vie de T. S. Garp. De sa naissance à sa mort, nous suivons ce garçon, qui s’essaye à la lutte par curiosité avant de devenir écrivain par amour. Autour de lui gravitent sa femme, sa mère, ses enfants et quantité de personnages secondaires ; chacun représente à lui seul à un art de vivre. Tous évoluent autour de la même problématique : qu’est-ce que l’amour et comment doit-il se vivre ? Comment peut-on le trouver, le perdre puis avoir la force de le rechercher à nouveau ? Le monde selon Garp n’est peut-être pas un roman réaliste au sens classique du terme. Il accumule trop d’absurdités, trop de violences pour...

Lire la suite

Le Mystère de la patience, de Jostein Gaarder

Ce roman norvégien raconte l’histoire d’un petit garçon nommé Hans-Thomas, qui à 11 ans va traverser l’Europe avec son père afin de gagner la Grèce, où vit sa mère. Ce voyage aurait pu être ordinaire sans l’intervention d’un nain, qui les envoie sur un chemin imprévu où les attendent de nombreuses rencontres aussi insolites que mystérieuses. Mystère, c’est bien le mot juste pour ce roman, divisé en 52 chapitres, qui correspondent chacun à une carte à jouer ; quant à la patience, en plus d’être une des vertus dont Hans-Thomas devra s’armer, c’est aussi l’autre nom de la réussite, ou solitaire, que nous connaissons tous ! J’ai adoré Le Mystère de la patience. Concis, onirique, philosophique,...

Lire la suite

Zorro, d’Isabel Allende

Je ne connais de Zorro que le film de Martin Campbell, quelques épisodes de série, et le roman d’Isabel Allende. Et quel roman ! De l’action, de l’aventure, de l’amour, et des passages qui ne sont pas dénués de poésie et de réflexion : il y en a pour tous les goûts. Zorro raconte la jeunesse de Diego de la Vega, et la naissance du personnage de Zorro. De la Californie à l’Espagne, des Indiens d’Amérique aux gitans d’Europe en passant par les pirates des Caraïbes et les soldats de Napoléon, c’est une véritable épopée qui se joue devant le lecteur. De Zorro, on retient trois personnages : Diego, Bernardo et Isabel. Diego, fils d’un noble Espagnol et d’une impétueuse Amérindienne, jeune homme drôle et...

Lire la suite

Vipère au poing, de Hervé Bazin

Je n’aime pas le genre autobiographique : c’est une démarche qui me semble irrémédiablement égocentrique et stérile, car pour moi tout auteur raconte sa vie dans ses livres. Quelques autobiographies trouvent cependant grâce à mes yeux, et Vipère au poing en fait partie. Ce roman m’a pris aux tripes, tant il est triste, terrible et plein d’une farouche détermination de vivre. C’est l’histoire d’un enfant heureux soudainement plongé dans une violente et misérable existence, c’est le récit de la Haine et de la Vie, c’est l’histoire de Jean Rezeau et de sa mère Folcoche. Mère injuste, qui réserve tout son amour au benjamin, et n’a pour les deux aînés que des coups et des injures en réserve. Mère...

Lire la suite

Seul dans le noir, de Paul Auster

Ce roman, aussi court que dense, ne vous laissera pas indifférent. Réaliste, intimiste, psychologique, dramatique et universel, c’est l’histoire d’un homme qui n’arrive pas à s’endormir, et qui pense, pense, pense. Il se souvient de son passé, il invente des histoires dans un autre avenir, jusqu’à ce qu’enfin il puisse affronter son présent. Présent difficile, fait de blessures et de solitude, présent où la mort côtoie la vie, et où l’on voit, impuissant, souffrir ceux que l’on aime. Il ne s’y déroule aucune action réelle, et pourtant Seul dans le noir instaure dès les premières lignes une tension qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. On sait tout de suite que l’histoire d’Owen...

Lire la suite