Le bizarre incident du chien pendant la nuit, de Mark Haddon

Que peut bien cacher un tel titre ? Une histoire comique, me direz-vous, un de ces romans légers dont la narration s’élabore autour d’un enchaînement cocasse de circonstances improbables. Si le récit de Mark Haddon s’achève sur une impression bienheureuse, l’action n’a pourtant rien d’extraordinaire. Narré à la première personne, Le bizarre incident du chien pendant la nuit raconte l’histoire d’un jeune garçon qui veut mener l’enquête sur la mort du caniche de sa voisine. Il se dispute avec son père, fait un voyage en train et résout finalement l’énigme du meurtre.

Banal, à ceci près que Christopher Boone, notre héros, est autiste. Surdoué en mathématiques, il déteste qu’on le touche et adore les chiens. Son rêve préféré : il est seul sur la planète et fait ce qu’il veut, loin de toute compagnie humaine. Raconté de son point de vue, le quotidien prend une autre envergure. Chaque pas dans la rue, chaque parole est un combat contre sa nature profonde : il vit dans un univers à part, qu’il peuple de couleurs et de vie. Sa froideur apparente masque un incessant bouillonnement de questions et de sensations. C’est précisément pour éviter de se noyer dans ses cinq sens qu’il les réprime violemment : il ressent tout, trop fort, trop vite.

J’ai trouvé le roman de Mark Haddon fascinant. Je n’avais jamais rien lu sur l’autisme et je n’y ai jamais été confrontée, mais j’ai adoré me plonger dans l’esprit de Christopher. L’écriture est simple et accessible. L’histoire est menée pour placer le personnage dans des situations intéressantes, et assez vraisemblable pour que l’on y accroche complètement. Après ce voyage, on voit le monde autrement : il regagne un peu de son mystère, de son danger et de sa beauté. Le bizarre incident du chien pendant la nuit nous rappelle qu’au-delà de la réalité elle-même, le plus important est le regard que l’on pose sur ce qui nous entoure, et l’échange qui en résulte.

Et vous, avez-vous déjà lu ce roman, ou une autre œuvre parlant de l’autisme ? Qu’en avez-vous pensé et pourquoi ? J’ai adoré adopter un point de vue aussi réaliste et aussi différent du mien, sans tomber dans l’écueil de la caricature ! Je lirai avec plaisir vos avis en commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − un =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !