Le Mystère de la patience, de Jostein Gaarder

Ce roman norvégien raconte l’histoire d’un petit garçon nommé Hans-Thomas, qui à 11 ans va traverser l’Europe avec son père afin de gagner la Grèce, où vit sa mère. Ce voyage aurait pu être ordinaire sans l’intervention d’un nain, qui les envoie sur un chemin imprévu où les attendent de nombreuses rencontres aussi insolites que mystérieuses. Mystère, c’est bien le mot juste pour ce roman, divisé en 52 chapitres, qui correspondent chacun à une carte à jouer ; quant à la patience, en plus d’être une des vertus dont Hans-Thomas devra s’armer, c’est aussi l’autre nom de la réussite, ou solitaire, que nous connaissons tous !

J’ai adoré Le Mystère de la patience. Concis, onirique, philosophique, poétique, les adjectifs ne manquent pas pour qualifier ce monde où chaque geste anodin en entraîne un autre et où, de circonstance en coïncidence, la vie finit par prendre sens comme un tout harmonieux, malgré ses absurdités. L’écriture est fluide, les personnages sont attachants, jouets eux aussi d’un destin farceur, perspicaces juste ce qu’il faut. Je salue d’ailleurs le talent de Jostein Gaarder, qui mêle habilement le point de vue d’un enfant à la pensée philosophique d’un adulte, sans que ni l’un ni l’autre en ressortent dénaturés.

Écrire avec un narrateur aussi jeune est difficile : transmettre à son lecteur un message philosophique qui ne soit ni ennuyeux ni trop didactique l’est encore plus. Dans Le Mystère de la patience, l’action, le suspens et la réflexion se succèdent et se mélangent naturellement dans un grand tout : la quête de soi. Quête universelle et mille fois décrite, qui trouve ici une réponse à la fois drôle, sage et flamboyante : « La vie est une gigantesque loterie où seuls les numéros gagnants sont visibles. » Joker !

Et vous, connaissez-vous Jostein Gaarder ? Avez-vous lu Le Monde de Sophie, qui est un de ses romans les plus célèbres ? Je lirai avec plaisir vos commentaires, d’autant que Le Mystère de la patience est la seule œuvre de cet auteur que j’aie lue : si vous pouvez m’en suggérer d’autres, vous serez les bienvenus ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − 13 =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !