Les frères Sisters, de Patrick deWitt

J’ai lu The Sisters Brothers il y a quelque temps déjà. Les frères Sœurs, pourrait-on traduire, ce titre m’a intriguée autant que la première de couverture, qui annonce d’office l’ambiance western. Ce roman de Patrick deWitt raconte l’histoire de deux frères, deux malfrats de sinistre réputation, au service d’un homme qui se surnomme le Commodore. Ce dernier les fait traverser l’Oregon et la Californie pour tuer un certain Hermann Kermit Warm, qu’il accuse de vol. C’est le début d’un voyage à la fois comique et tragique, qui nous fait parcourir avec une certaine fraîcheur l’Ouest américain de 1851.

L’histoire est racontée du point de vue d’Eli, le plus pacifique des deux frères. Si j’ai oublié certains épisodes, d’autres sont restés gravés dans ma mémoire. Au tout début par exemple, quand Eli cherche à se laver les dents. La scène est tellement incongrue qu’elle en devient comique, tout en restant très réaliste ; Eli maintiendra d’ailleurs son hygiène dentaire au fil des pages. On retrouve un contraste similaire à travers tout le livre : Eli est d’un tempérament doux et penseur là où son frère Charlie est un fou de la gachette, des scènes cocasses succèdent à des passages sanglants, jusqu’au final du voyage, dont je retiens une éblouissante description.

Quel bilan tirer des frères Sisters ? Plus qu’un simple western, c’est aussi une étonnante analyse humaine, un parcours ponctué de belles phrases et d’images marquantes. Peut-être est-ce un roman original : j’ai lu et vu trop peu de westerns pour en être certaine. Toujours est-il qu’on le lit d’une traite, on rit, on s’indigne, on s’horrifie, et l’on retient certaines phrases jusqu’à la fin de ses jours. Comme celle-ci, que je cite de mémoire : « Quand le sourire d’un homme est sincère, il reste sur ses lèvres après qu’il vous ait quitté, et ne disparaît pas avant plusieurs minutes de marche. C’est à la durée de son sourire que l’on peut savoir si quelqu’un aime vraiment son prochain. »

Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà lu un roman de deWitt ? Connaissez-vous d’autres westerns littéraires qui vaillent le détour ? J’ai adoré ce mélange des registres et cette plume à la fois poétique et ironique. N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − six =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !