Le bizarre incident du chien pendant la nuit, de Mark Haddon

Que peut bien cacher un tel titre ? Une histoire comique, me direz-vous, un de ces romans légers dont la narration s’élabore autour d’un enchaînement cocasse de circonstances improbables. Si le récit de Mark Haddon s’achève sur une impression bienheureuse, l’action n’a pourtant rien d’extraordinaire. Narré à la première personne, Le bizarre incident du chien pendant la nuit raconte l’histoire d’un jeune garçon qui veut mener l’enquête sur la mort du caniche de sa voisine. Il se dispute avec son père, fait un voyage en train et résout finalement l’énigme du meurtre. Banal, à ceci près que Christopher Boone, notre héros, est autiste. Surdoué en mathématiques, il déteste qu’on le touche et adore les...

Lire la suite

Le Mystère de la patience, de Jostein Gaarder

Ce roman norvégien raconte l’histoire d’un petit garçon nommé Hans-Thomas, qui à 11 ans va traverser l’Europe avec son père afin de gagner la Grèce, où vit sa mère. Ce voyage aurait pu être ordinaire sans l’intervention d’un nain, qui les envoie sur un chemin imprévu où les attendent de nombreuses rencontres aussi insolites que mystérieuses. Mystère, c’est bien le mot juste pour ce roman, divisé en 52 chapitres, qui correspondent chacun à une carte à jouer ; quant à la patience, en plus d’être une des vertus dont Hans-Thomas devra s’armer, c’est aussi l’autre nom de la réussite, ou solitaire, que nous connaissons tous ! J’ai adoré Le Mystère de la patience. Concis, onirique, philosophique,...

Lire la suite

Seul dans le noir, de Paul Auster

Ce roman, aussi court que dense, ne vous laissera pas indifférent. Réaliste, intimiste, psychologique, dramatique et universel, c’est l’histoire d’un homme qui n’arrive pas à s’endormir, et qui pense, pense, pense. Il se souvient de son passé, il invente des histoires dans un autre avenir, jusqu’à ce qu’enfin il puisse affronter son présent. Présent difficile, fait de blessures et de solitude, présent où la mort côtoie la vie, et où l’on voit, impuissant, souffrir ceux que l’on aime. Il ne s’y déroule aucune action réelle, et pourtant Seul dans le noir instaure dès les premières lignes une tension qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. On sait tout de suite que l’histoire d’Owen...

Lire la suite

La Pierre de lune, de Wilkie Collins

La Pierre de lune est un classique de la littérature anglaise du XIXème siècle. Le titre désigne un diamant mythique, offert à une jeune fille pour son anniversaire, et volé la nuit même ; le roman raconte l’enquête pour retrouver ce trésor. J’aime beaucoup Wilkie Collins, dont j’ai également lu La Femme en blanc : ses romans sont à la croisée du policier et du romantisme, et suivent toujours un rythme haletant, publication en feuilleton oblige. Ce sont les changements de narrateur que j’ai le plus appréciés dans La Pierre de lune. Cette grande variété de tons allie humour, ironie, poésie et suspens, et fait que l’on ne s’ennuie jamais. L’histoire commence avec le majordome d’une riche famille, dévoré malgré lui de...

Lire la suite

L’incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage, de Haruki Murakami

Ce roman conte l’histoire d’un personnage étrange, en quête de sa propre « couleur »; référence au nom de ses quatre amis, qui l’ont exclu de leur groupe sans explication. Ce livre est un voyage initiatique. Au début se succèdent de longues pages sur la mort et le vide qui habitent Tsukuru : pourquoi vivre, au fond, si personne ne désire notre compagnie ? Tsukuru persiste à vouloir s’emplir de couleur, à vouloir mettre une couleur sur sa passion. Mais la passion se vit, se sent, elle ne s’analyse pas : commence une quête qui mènera ce Japonais jusqu’en Europe, et au plus profond de ce qu’il est. Peu importe le résultat, semble pourtant vouloir dire la fin ouverte. Ce qui compte, c’est d’avoir essayé. Se connaître soi-même, connaître la vérité...

Lire la suite