Paysages et faunes remarquables de l’Arctique à l’Antarctique, de Philippe Decressac

On lit rarement un album photo ; on le feuillette encore moins avec attention. À mon grand bonheur, les masses critiques de Babelio m’obligent à faire exception à cette règle. J’ai découvert grâce à elles l’album Animal, qui m’avait intriguée autant que fascinée par la variété de ses images et l’originalité de ses anecdotes. C’est tout naturellement que j’ai voulu renouveler l’aventure avec Paysages et faunes remarquables de l’Arctique à l’Antarctique. Je trouvais intéressant de juxtaposer la faune et la flore au fil d’un si vaste périple autour de la Terre. La promesse est tenue : si les clichés de Philippe Decressac ne m’ont pas autant passionnée que je l’espérais, ils m’ont fait très agréablement voyager.

Comme son titre l’indique, Paysages et faunes remarquables de l’Arctique à l’Antarctique nous emmène à travers les cinq continents, et attire notre regard sur les animaux et les paysages les plus emblématiques de chacun. Reptiles, jungle, oiseaux, océan, insectes, désert, mammifères, banquise, crustacés, montagnes, aucune configuration n’est oubliée dans ce livre, qui nous sensibilise à la beauté fragile d’un environnement d’une incroyable diversité. J’ai particulièrement apprécié la logique géographique de cet album, qui permet de suivre facilement le parcours global du photographe. L’alternance entre grands espaces et petites créatures et la variété des mises en page donne toujours à l’œil de quoi observer sans risque de lassitude.

L’ambition écologique de Philippe Drecressac ne fait aucun doute ; j’aurais cependant apprécié qu’il commente davantage Paysages et faunes remarquables de l’Arctique à l’Antarctique. De courts textes marquent le passage d’un pays à un autre, mais je n’ai pas retrouvé les anecdotes et l’appel à la réflexion qui avaient fait tout le charme d’Animal. Le photographe, et le lecteur avec lui, est ici très contemplatif. Aucune remarque n’est faite sur la manière dont certaines photos ont pu être prises, ou sur le choix de mettre en avant tel ou tel cliché. Si cela peut permettre de découvrir la biodiversité avec tout l’étonnement d’une première fois, cette absence d’échange finit par ôter au dynamisme du livre.

Et vous, avez-vous eu l’occasion de parcourir l’un des nombreux ouvrages de Philippe Decressac ? Lequel avez-vous préféré ? J’aime beaucoup me plonger dans ce genre de « lecture » de temps à autre, qui permet un voyage bien différent des romans que je lis habituellement, et peut parfois aboutir à des réflexions insoupçonnées. 😉

 

Couverture de Paysages et faunes remarquables de l'Arctique à l'Antarctique

La couverture de Paysages et faunes remarquables de l’Arctique à l’Antarctique rend bien compte de la diversité du voyage qui nous attend !

 

Exemple de paysage figurant dans le livre

Le parc de Yellowstone aux États-Unis est très bien rendu sur cette superbe photographie en double page ! Cette caldeira volcanique est absolument fascinante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 13 =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !