Le printemps de la Bibliothèque

Le soleil est précoce et les lectures s’amoncellent : en ce prometteur mois de mars 2019, la Bibliothèque ne chôme pas. J’ai le plaisir de vous annoncer ma première séance de dédicaces de l’année, en partenariat avec la librairie de la Mairie, au 77 avenue du Général de Gaulle à Maisons-Alfort (près d’une boulangerie au moins aussi aguichante que les livres). Le samedi 16 mars, de 10h à midi, je serai présente avec de nombreux autres auteurs indépendants, parmi lesquels notre organisatrice hors pair Fateah Issaad, pour partager un moment unique, convivial et littéraire ! L’après-midi et le lendemain seront quant à eux consacrés au salon du livre de Paris, que je ne manquerais pour rien au monde.

Au programme, conférences autour de l’édition, du réel, de la morale et de la joie, distributions de marque-pages au hasard des files d’attente, visite des stands autoédités, test d’un livre waterproof en papier minéral et rencontres inattendues. Ma candidature ayant été refusée par l’Association des Auteurs Indépendants du Grand Ouest, j’espère pouvoir rallier les Parisiens avec Indylicious et avoir le plaisir de vendre La Bibliothèque au prochain salon du livre de Paris en 2020. Le temps d’une respiration, et je vous retrouverai le samedi 13 avril, pour le salon des auteurs indépendants à Maisons-Alfort… Peut-être retenterai-je en novembre le salon de Loos, près de Lille, histoire de me délocaliser.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, je célèbre le passage du cap de la première moitié d’Aimer. 165 pages Word à mon actif, une histoire touffue et prometteuse, pleine de développements aussi imprévus qu’intéressants, qui demandera des corrections à la fois plus courtes que Grandir et moins sévères que Vivre. Autrement dit, un tome 3 que j’ai bon espoir de publier avant le terme de l’année 2020 ! L’espoir faisant vivre, la librairie L’Établi, la première à avoir accepté de vendre mes livres, me contactera peut-être pour organiser un événement cette année. Faute d’y trouver Grandir, dont 3 exemplaires sont momentanément égarés, vous pourrez vous y procurer Vivre, soigneusement caché derrière la caisse 😉

Et vous, que comptez-vous faire durant le printemps ? Prévoyez-vous de visiter le salon du livre de Paris, ou de participer à une autre manifestation littéraire ? Vous êtes-vous déjà rendus à une séance de dédicaces en librairie ? Qu’en avez-vous pensé ? J’espère avoir le plaisir de vous rencontrer à Maisons-Alfort, ou au détour des allées de Livre Paris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq + 19 =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !