La Bibliothèque fait sa rentrée littéraire

Septembre 2017 approche à grands pas et j’ai déjà de nombreuses actualités à vous proposer autour de la Bibliothèque ! Le 1er septembre marquera en effet le premier anniversaire de la parution de Grandir. À cette occasion j’organise un concours sur Facebook pour vous permettre de remporter un exemplaire papier dédicacé sous forme de poème, avec son marque-pages assorti. L’élimination des coquilles est à présent terminée, et je remercie tous les lecteurs aux yeux de lynx qui m’y ont aidée ! Grandir a conquis de nouveaux lecteurs : Rainbow Library et Les lectures de NightTeck vous proposent deux nouvelles chroniques, qui s’ajoutent à deux commentaires très fournis sur Amazon, de la part de Pamela et d’Aline.

Le dimanche 20 août avait lieu un autre anniversaire : celui des Marchés de l’Auto-édition à Maisons-Alfort. Organisés une fois par mois depuis un an par Fateah Issaad, dite Fat, les Marchés de l’Auto-édition ont lieu le dimanche (jour du marché) sur la terrasse de la brasserie Debussy. Fat vous accueille immédiatement dans une ambiance très chaleureuse. Un buffet pour les gourmands (pas d’anniversaire sans gâteau), un stand pour les auteurs, il n’en fallait pas davantage pour faire de cette journée une réussite ! J’ai vendu 4 exemplaires de Grandir et fait la rencontre de deux auteurs en plus de Fat : Vanessa Kientz et Mirelle HDB. Quelle plateforme d’auto-édition choisir, quelle stratégie de communication adopter, comment jongler entre écriture, travail et vie personnelle, autant de questions qu’il fut très intéressant de pouvoir aborder d’écrivain à écrivain.

Mes réflexions de l’été m’ont également amenée à réfléchir sur ma méthode d’écriture. J’ai mis près d’un an à recopier Vivre sur ordinateur, sans que cela me permette de le corriger autant que je l’aurais souhaité. En sachant qu’il m’a fallu deux ans pour l’écrire sur cahier et qu’une autre année sera nécessaire aux corrections, je suis loin de l’idéal éditorial qui veut que les tomes d’une série paraissent à environ un an, maximum deux, d’intervalle… C’est décidé, Aimer sera écrit directement à l’ordinateur. J’ignore encore si je testerai Scrivener, qui me semble plus adapté à des chapitres courts, ou si je resterai sur Word, dont la simplicité me convient très bien : ce débat fera l’objet d’un prochain article !

Et vous, que pensez-vous de cette actualité ? Avez-vous un avis sur les concours Facebook, les chroniques, les marchés de l’auto-édition ou Scrivener ?

– Pour participer au concours sur Facebook et tenter de remporter un exemplaire dédicacé de Grandir, rendez-vous sur la page de La Bibliothèque
– Pour en savoir plus sur les marchés de l’auto-édition, n’hésitez pas à rejoindre le groupe Facebook de Fat

Je lirai avec plaisir vos commentaires 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + 10 =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !