Antidote 9 : la panacée de la correction ?

En ce chaud mois de juillet 2018, j’entame les dernières corrections de Vivre. Les premiers retours de mes bêta-lecteurs tombent : l’histoire tient debout, je n’ai pas de passage entier à réécrire, supprimer ou ajouter. Le temps est enfin venu d’utiliser Antidote 9, logiciel de correction acquis à vie au Salon du livre de Paris pour la modique somme de 95€ (loué sois-tu, cher mécène). Intuitif, l’outil se lance via Word : il suffit d’aller sur l’onglet Antidote et d’activer la partie Correcteur. Mes 10 758 phrases sont analysées en moins d’une minute et plusieurs milliers de mots finissent surlignés pour analyse. Examinons cela de plus près !

Antidote regroupe les erreurs en trois catégories : langue, typographie et style. En cliquant sur chaque onglet, vous obtenez le détail des fautes relevées pour chaque famille. La langue regroupe les erreurs d’orthographe, de syntaxe et de grammaire. Homonymes, fautes d’accord, Antidote s’interroge sur tout ! La partie typographie relève toutes les erreurs d’espaces (sécables / insécables), de guillemets et d’apostrophes. Enfin, le style est sans conteste l’onglet le plus impitoyable d’Antidote. Répétitions (en incluant les mots non identiques mais de la même famille, comme « roi » et « royaume »), pléonasmes, mais aussi verbes ternes, formes passives, phrases longues, votre texte est véritablement disséqué ! Nec plus ultra : pour chaque anomalie, une info-bulle détaille la nature du problème et la règle à appliquer.

Néanmoins, pour qu’Antidote soit véritablement efficace, quelques bonnes pratiques s’imposent. Avant de vous lancer dans les corrections, prenez le temps de paramétrer l’outil en fonction de besoins. Intégrez dans votre dictionnaire personnel les mots inventés : il corrigera les accords en fonction de vos paramètres ! Précisez à partir de quelle distance vous souhaitez qu’il détecte les répétitions, paramétrez le registre de langue afin qu’il ne se formalise pas inutilement de mots familiers, soutenus ou vieillis. Sur le plan typographique, réglez vos préférences : guillemets à l’anglaise ou à la française ? Espaces insécables ou fines ? Plus vous le personnaliserez, plus vous serez satisfait. Pour en savoir davantage, copies écran à l’appui, n’hésitez pas à consulter les articles de Mécanismes d’histoires et d’Andréa Deslacs !

Enfin, et c’est peut-être le point le plus important : Antidote n’est pas voué à remplacer les correcteurs humains. S’il est fiable en matière d’orthographe, il lui est arrivé plus d’une fois de se tromper sur les accords verbaux dans mon texte. Les anomalies qu’il relève ne sont donc pas à corriger aveuglément, d’autant que pour moi, les phrases longues, les tournures passives et les phrases non verbales ne sont pas des erreurs. Redoutable dans la détection des répétitions, gardez-vous cependant de lui obéir en tout, au risque de produire un texte excessivement alambiqué. La langue française est à bien des égards mathématisable : tel n’est pas le cas des histoires. Seuls vos lecteurs pourront vous dire si vos personnages sont fades ou si votre récit est incohérent : en passant votre texte à la moulinette d’Antidote, vous leur garantissez une lecture plus fluide et donc une correction plus efficace, sur le fond comme sur la forme.

Avez-vous déjà utilisé Antidote 9 ? Pour vous, se démarque-t-il de versions antérieures ou d’autres outils de correction ? J’ai beaucoup hésité avant de l’acheter, mais depuis que j’ai commencé à l’utiliser, je n’ai qu’un seul regret : ne pas avoir investi plus tôt ! C’est un vrai gain de temps et de qualité 😉

3 Commentaires

  1. Sidibe youssouf
    22 Juil 2018

    Je suis tres heureux de découvrir ce logiciel.

  2. Sidibe youssouf
    22 Juil 2018

    Très heureux

    • Pauline Deysson
      25 Juil 2018

      Je suis ravie que mon article vous ait plu ! J’ai découvert ce logiciel sur le tard : j’aurais bien aimé l’avoir pour mettre en forme mon premier roman. Je ne regrette pas du tout mon achat ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 3 =

Par ici, lecteur !

Cet article vous a plu ? Parlez-en autour de vous !